Derrière ce nom la classification par type des ouvrages conçus et édifiés sur le mur de l'Atlantique et le mur du Sud face à  la Méditerranée. Un étonnant et impressionnant programme élaboré à Berlin par le service du Génie de Forteresse de l'Armée, Festungspionierorganisation. Plus de 700 plans pour couvrir les besoins des trois armes composantes de la Werhmarcht, forces de défense, en matière de protection de ses installations. A savoir l'armée de terre, Heer, l'armée de l'air, Luftwaffe, et la Marine de guerre, Kriegsmarine.

Classement et numérotation 

Afin d’assurer une rapidité de construction et une fiabilité sans failles des ouvrages, des plans précis sont établis par les services du Génie de Forteresse à Berlin. Il faut établir en générale 6 plans au minimum pour une construction. Forme de l’ouvrage avec coupes, mode de construction avec le positionnement des armatures , réseau électrique, évacuation des eaux, ventilation, aménagement intérieur. Chaque construction est numérotée en fonction de l’Arme qui va l’utiliser. Une lettre la désigne, « L » pour Luftwaffe, Armée de l’air, par exemple. Un numéro souvent en rapport avec la date de création. Du modèle des portes, des blindages ou des aménagements intérieurs, tout est normalisé pour chaque élément sous des codes précis. Ces derniers permettent aussi d’identifier pour certains matériels  comme les blindages, le constructeur, le numéro du marché et sa date de fabrication. 

Ainsi pour une entreprise non spécialisée dans le génie militaire, il lui suffit de suivre scrupuleusement les plans pour remplir son contrat. 

Une lettre en préfixe du numéro permet d'identifier à quelle arme l'ouvrage est destiné.A noter que certains ouvrages comme par exemple ceux destinés à protéger les personnels, R 501,R 502, R 621 et R 622, peuvent être édifiés sur des position de deux autres armes.

  • R pour regelbau, désigne les construction de l'armée de terre.
  • L pour Luftwaffe, l'armée de l'air.
  • M pour Marine, Kriegsmarine, 
  • Fl pour Flak, défense anti aérienne de la Kriegsmarine.
  • S pour Schwere, lourd, ou Sonderbau, construction spéciale.
  • V pour Versorgung, approvisionnement, soutien.

Le numéro qui suit la lettre est en principe en relation avec la date de création. Mais ce n'est pas toujours le cas, et hormis la série "R" où tous les chiffres sont utilisés, il y a dans les autres série parfois d'importants écarts. Ainsi dans la série "L" on passe de L 401 à L 436 presque sans discontinuer, puis on reprend à L 470. Peut-être ces numéros absents correspondent-ils à des projets qui n'ont pas dépassé le stade de l'ébauche ? Remarque identique pour la série "M", "Fl" et "V". Pour la série "S", les ouvrages sont avant tout la réponse aux demandes spécifiques de la Kriegsmarine pour la mise en place de canons de très gros calibres et de leurs  installations annexes. Il n'y a donc pas de suite logique dans la numérotation qui commence à S 75 et se termine à  S 742, pour seulement une trentaine d'e plans répertoriés à  ce jour.

Instructions et régulations

Une énorme masse de documents fut saisie par les vainqueurs en 1945. Le gouvernement nazi et ses innombrables services n'avaient pas réussi à tout faire disparaitre, le plus souvent brûlé. Ces documents, répartis  entre Londres ,Washington Paris et Moscou  Elles vont petit à petit être accessibles, les documents étant déclassés, mais il faudra attendre la chute de l'URSS et la stabilisation du pouvoir en Russie pour découvrir ce que les troupes soviétiques, entrées les premières à Berlin en mai 1945 avaient saisi et expédié en URSS. On découvre alors l'incroyable complexité, mais efficacité aussi, de la mise en place des fortifications du mur de l'Atlantique.

Après le décés accidentel de Fritz Todt le 8 février 1942, Hitler nomme Albert Speer ministre de l'industrie et de l'armement. Il reprend toutes les fonctions de Todt, en particulier l'édification des fortifications. Il va réussir à intensifier la production d'armements, mais l'ampleur démesurée du mur de l'Atlantique, l'achèvement des bases pour sous-marins ou des constructions spéciales pour les armes "V" seront des obstacles insurmontables pour l'énergique ministre. Le débarquement des alliés le 6 juin 1944 va mettre un terme à la construction du mur en France et les autres pays occupés, sauf en Norvège où en janvier 1945 on achève la mise en place d'une batterie lourde.

C'est à Berlin que Speer met en place son département central dirigé par Xavier Dorsch. Ce dernier supervise le groupe d'opération Ouest (EinsatzgruppeWest) installé à Paris, avenue des Champs Elysées et commandé par Karl Weiss. Il a en charge l'édifications des fortifications dans les secteurs  dépendant de l'O.B.W, le commandement supérieur à l'Ouest  dirigé par le Generalfeldmarschall von Rundstedt. La pyramide de commandement de l'OT est complexe: un véritable mille-feuilles. Pour le mur de l'Atlantique en France, onze directions directions supérieures de constructions, Oberbauleitungen,  se partagent la tâche sur le littoral. Elles regroupent jusqu'à 3000 hommes. Pour Saint-Nazaire, c'est l'OBL Süd. Elles sont ensuite divisée en chantiers, Baustellen, forts d'un millier d'hommes environ.

Plans

Pour une éfficacité et une réalisation rapide des ouvrages, des plans précis sont établis pour chaque tranche de la construction. Voici l'exemple d'un abri type R 610. Les plans sont des originaux d'où une qualité parfois médiocre, mais exactes. Ils viennent des archives de Dirk Peeters.

Pour commencer, la premier plan général, ubersichtsplan, donne un aperçu de l'ouvrage avec les aménagements éventuels intérieurs., c'est le Blatt 1, première feuille.

610-01

La seconde feuille, Blatt 2, précise dans le moindre détails l'aménagement intérieur avec le descriptif des meubles, l'utilisation des locaux et les variantes éventuelles, comme  pour le R 610 ou l'aménagement peut être modifié en fonction de l'utilisation.On peut voir la variante sur la gauche du plan.

610-03

610-04

Feuille 3, Blatt 3, va préciser toutes les dimensions utiles à la réalisation. Les murs externes ou internes, le radier, la dalle de toit, les niches et ouvertures diverses. Le plan de coupe de l'entrée montre la précision des mesures. A droite les références et instructions pour les montages et installations diverses, comme par exemple une porte intérieure 19P7. Sur le second plan, on voit la réserve faite dans la dalle de toit pour l'installation ultérieure du périscope.

610-16

610-18

 

Feuille 4, Blatt 4.  Elle regroupe toutes les informations pour le ferraillage de l'ouvrage sous forme de liste détaillée. Les fers à béton (Stahlliste) , les poutrelles (Trägerliste)  et les planches (Blecheliste)disposées entre. Également la tôle ondulée (Wellblecheliste) mis en place dans les entrées.

610-15

610-12

610-14

Feuille 5, Blatt 5. Les plans indiquent la manière d'intégrer l'ouvrage dans son environnement. présentation du rebord de toit ajouté après le bétonnage, disposition des filets de camouflage, de la tranchée d'accès. Un peu une vue anticipée, prévisionnelle de la construction: cela doit ressembler à ça.

610-19

610-20

Feuille 6, Blatt 6. Consacrée au système de filtration de l'air et de sa difusion puis expulsion. Là encore tout est marqué, le moindre clapet ou petit coude, avec une référence à chaque fois.

610-23

610-24

 

Feuille7a, Blatt 7a. Ce plan présente l'ensemble des tuyaux mis en place avant la coulée de béton. On trouve donc ceux qui viennent de l'extérieur, pour le téléphone, l'énergie électrique (Stakstromkabel), le câble de masse( Erdung), la canalisation pour l'arrivée d'eau (brunnenrohre), sans oublier le tube acoustique avec le tobrouk. Puis les tuyaux intérieurs, principalement pour le passage des câbles d'une pièce à l'autre, le plus souvent au niveau des portes.

Resize of 610-29

 

Feuille 7b, Blatt 7b. L'ensemble du réseau électrique de l'ouvrage est présenté. Les lampes, avec la puissance nominale et le type. Glühlampe pour ampoule normale et Glimmlampe pour veilleuse, l'éclairage de secours. Les prises de courant avec une précision sur le branchement, pour éclairage complémentaire ou pour le matériel. Les interrupteurs, les prises de terre, sans oublier le calibrage des câbles et le descriptif des tableaux électriques. On constate que l'éclairage est bon dans les grandes pièces, de 60 à 100 watts, mais plus modeste pour d'autres comme le sas anti-gaz ou la caponnière avec une puissance de 15 watts.Les lampes veilleuses de secours sur les murs ne font que 3 watts.

Resize of 610-31

Resize of 610-32

Feuille 8, Blatt 8. Plan détaillé du système de chauffage central puisque le R 610 en est doté. Une chaudière, un réservoir haut pour l'eau chaude qui alimente le réseau de radiateurs et un circuit de retour. Là aussi tout est précié: diamètre des tuyaux, emplacement et puissance des radiateurs.

Resize of 610-33

Resize of 610-34En fonction de la complexité de l'ouvrage, il peut être nécessaire d'établir d'autres feuilles. 

Numérotation série 100.

101: Abri pour un groupe de combat, avec ou sans caponnière. Avec périscope ou cloche blindée d'observation.4 versions (a,b,c,d)

101 v: Version très réduite pour un groupe de combat. Précurseur du R 501.

102: Abri pour deux groupes de combat. Mêmes remarques que pour le R 101.

102 v: Version très réduite pour deux groupes de combat. Précurseur du R 502.

103: Casemate pour MG sous plaque blindée, sans groupe, avec ou sans caponnière. Avec périscope ou cloche d'observation. 4 versions (a,b,c,d)

104: Casemate pour MG sous plaque blindée avec un groupe de combat. mêmes remarques que pour la R 103.

105: Casemate pour MG sous plaque blindée, sans groupe. Mêmes remarques que pour la R 103.

106: Casemate pour MG sous plaque blindée avec un groupe. Mêmes remarques que pour la R 103.

107: Casemate double (180°) pour MG sous plaque blindée, avec ou sans caponnière. Avec périscope ou cloche d'observation. 4 versions (a,b,c,d)

108: Casemate double (45°) pour MG sous plaque blindée, avec ou sans caponnière. Avec périscope ou cloche d'observation. 4 versions (a,b,c,d)

109: Casemate pour canon anti-char sous plaque blindée, avec ou sans caponnière. Avec périscope ou cloche d'observation. 4 versions (a,b,c,d)

110a: Abri pour cloche blindée trois créneaux de tir, avec caponnière.

110b: Abri pour cloche blindée trois créneaux de tir, sans  caponnière. 

111a: Abri pour cloche blindée trois créneaux de tir, avec caponnière et un groupe de combat.

111b: Abri pour cloche blindée trois créneaux de tir, sans caponnière et un groupe de combat.

112a: Abri pour cloche blindée six créneaux de tir, avec caponnière.

112b: Abri pour cloche blindée six créneaux de tir, sans caponnière.

112 neu: Abri pour cloche blindée six créneaux de tir, nouveau plan.

113a: Abri pour cloche blindée six créneaux de tir avec caponnière et un groupe de combat.

113b: Abri pour cloche blindée six créneaux de tir sans caponnière et un groupe de combat.

113c: Abri pour cloche blindée six créneaux de tir sur deux niveaux. Avec caponnière et groupe de combat.

113d: Abri pour cloche blindée six créneaux de tir sur deux niveaux. Sans caponnière et groupe de combat.

114 a: Abri pour cloche  blindée six créneaux en protection "A"

114 b: Abri pour cloche  blindée six créneaux en protection "A", sans caponnière.

114 a neu: Abri pour cloche  blindée six créneaux en protection "A", nouveau plan.

114 b neu: Abri pour cloche  blindée six créneaux en protection "A" sans caponnière, nouveau plan.

115a: Abri pour cloche  blindée (classe B) six créneaux en protection "A" avec caponnière et un groupe de combat.

115b: Abri pour cloche  blindée (classe B) six créneaux en protection "A" sans caponnière et un groupe de combat.

115c: Abri pour cloche  blindée (classe B) six créneaux en protection "A" avec caponnière et un groupe de combat, sur deux niveaux.

115d: Abri pour cloche  blindée (classe B) six créneaux en protection "A" sans caponnière et un groupe de combat, sur deux niveaux.

116a: Casemate pour canon anti-char et MG sous plaque blindée avec caponnière et cloche d'observation.

116b: Casemate pour canon anti-char et MG sous plaque blindée avec caponnière et périscope d'observation.

116c: Casemate pour canon anti-char et MG sous plaque blindée sans caponnière et avec cloche d'observation.

116d: Casemate pour canon anti-char et MG sous plaque blindée sans caponnière et avec périscope d'observation.

117a:

117b:

117v:

117a neu:

118:

119:

120:

121:

122:

123:

124:

125 a:

125 b:

126:

127:

128:

129:

130:

131:

132:

133:

134:

135:

136:

137:

138:

139:

141:

142:

143:

 

 

 

Numérotation série 500.

501: Abri pour un groupe de combat, 9 hommes.

502: Abri pour deux groupes de combat, 18 hommes.

503: Casemate pour MG sous plaque, avec un groupe de combat.

504: Abri pour canon anti-char, avec un groupe de combat.

505: Casemate pour canon anti-char sous plaque blindée.

505 neu: Casemate pour canon anti-char sous plaque blindée, aménagement intérieur modifié.

506a: 

506b:

507a:

507b:

507c:

507d:

509:

508a:

508b:

509c:

510a:

510b:

511a:

511b:

512:

513:

514:

515:

515 neu:

516a:

516b:

517:

518:

519:

514: Iles anglo-normandes (Kanalinsel): abri pour un groupe (588 m­³)

515: Iles anglo-normandes (Kanalinsel): abri pour deux groupes, pC de compagnie ou infirmerie. (1002 m³)

531: Iles anglo-normandes (Kanalinsel): abri pour PC de bataillon ou de régiment. (1453 m³)

Numérotation série 600.

Cette liste présente l'ensemble des ouvrages de la série 600. A suivre du numéro, la dénomination, la date de la première mise en chantier puis le nombre d'exemplaires connus en 1997. Il peut donc y avoir de petites nuances dans ce domaine, mais le chiffre permet avant tout d'évaluer l'importance de certaines constructions par rapport à d'autres. Extrait du livre de Rudi Rolf "Der Atlantikwall"

600: Abri et emplacement pour 5 cm KwK: avril 1942: 100 ex.

601: Abri pour canon anti-char sous toit blindé: avril 1942: 28 ex.

602: Abri pour  véhicule de combat avec une place: avril 1942: 11 ex.

603: Abri pour  véhicule de combat avec deux places: avril 1942: 3 ex.

604: Abri pour canon type I : Avril 1942: 49 ex.

605: Abri pour canon type II: Avril 1942: 9 ex

606: Abri pour projecteur de 60 cm et groupe électrogène: Avril 1942: 14 ex.

607: Abri pour munitions type II: avril 1942: 269 ex.

608: Abri pour poste de commandement de bataillon ou régiment, unniveau: avril 1942: 132 ex.

609:

610:

611:

612:

613:

614:

615:

616:

617:

618:

619:

620:

621:

622:

623:

624:

625:

625 B:

626:

627:

628:

629:

630:

630 B

631:

631 b:

632:

633:

634:

635:

636:

636 a:

637:

638:

639:

640:

641:

642:

643:

644:

645:

646:

647:

648:

649:

650:

651:

652:

653:

653 B:

654:

655:

656:

657:

658:

659:

660:

661:

662:

663a:

663b:

664:

665:

666:

667:

668:

669:

670:

671:

672:

673:

674:

675:

676:

677:

678:

679:

680:

681:

682:

683:

684:

685:

686:

687:

688:

689:

690:

691:

692:

693 a:

693 b:

694:

697:

698:

699:

Numérotation série 700

700: Casemate pour canon anti-char de 7,5 cm Pak 40 sous toit blindé sans locaux annexes.

701: Abri pour canon anti-char.

702: Abri pour un groupe avec petit sas anti-gaz.

703: Casemate pour canon 8,8 cm Pak 43 sur socle type IIa, sans locaux annexes.

704: Casemate pour canon 7,5 cm Pak 40 sur socle type I, sans locaux annexes.

Numérotation série M

M 120: Abri pour poste de direction de tir pour batterie de 17 cm.

M 123: Abri pour machines avec local troupe.

M 127: Abri pour personnel.

M 131: 

M 132: Abri pour poste de direction de tir pour batterie lourde.

M 142: Abri pour centre de transmissions.

M 145: Abri pourmunitions des calibres 12,8 cm à 17 cm.

M 150:

M 151:

M 152:

M 153a:

M 153c:

M 157:

M 158:

M 159:

M 160:

M 162 a:

M 163:

M 164:

M 168:

M 169:

M 170:

M 172:

M 176:

M 178:

M 180:

M 182:

M 183:

M 184:

M 195:

M 219:

M 262:

M 262a:

M 263:

M 265a:

M 266:

M 270:

M 271:

M 272:

M 281:

M 283:

M 296:

M 304:

M 305:

M 306:

M 307:

M 362:

M 372:

M 383:

M 384:

Numérotation série Fl

Fl 14:

Fl 184:

Fl 241:

Fl 242:

Fl 243:

Fl 244:

Fl 245:

Fl 246:

Fl 247:

Fl 248:

Fl 249:

Fl 250:

Fl 255:

Fl 256:

Fl 258:

Fl 276a:

Fl 277:

Fl 292:

Fl 299a:

Fl 300a:

Fl 304:

Fl 306:

Fl 307:

Fl 211:

Fl 214:

Fl 316:

Fl 317:

Fl 331:

Fl 336:

Fl 343:

Fl 351:

Fl 354a:

Fl 354b:

Fl 362:

Numérotation série S

S 75:

S 80:

S 100:

S 169:

S 174:

S 262:

S 302a:

S 384:

S 412:

S 414:

S 446:

S 448:

S 448a:

S 449:

S 468:

S 473:

S 487:

S 497:

S 498:

S 499:

S 504:

S 515:

S 536:

S 539:

S 542:

S 548:

S 561:

S 564:

S 611:

S 646:

S 741:

S 742:

Numérotation série V

V 134:

V 142:

V 143:

V 148:

V 149:

V 151:

V 157:

V 165:

V 174:

V 189:

V 191:

V 192:

V 193:

V 194:

V 196:

V 206:

V 214:

V 229:

V 239:

V 256:

V 258:

V 276a:

V 277:

V 297:

 

Numérotation série L

L 1:

L 2:

L 3:

L 4:

L 5:

L 7:

L 8:

L 9:

L 10:

L 13:

L  14:

L  15:

L 16:

L 401:

L 401A:

L 402:

L 403:

L 404:

L 404A:

L 405:

L 405A:

L 406:

L 406A:

L 407:

L 407A:

L 408:

L 408A:

L 408B:

L 409:

L 409A:

L 409a:

L 410:

L 410A:

L 411:

L 411A:

L 412:

L 412A:

L 413:

L 413A:

L 414:

L 414A:

L 415:

L 415A:

L 416:

L 416A:

L 417:

L 418:

L 419:

L 419A:

L 420:

L 420A:

L 421A:

L 422:

L 422A:

L 424:

L 424A:

L 425:

L 425A:

L 426:

L 427:

L 428:

L 429:

L430A:

L 434:

L 435A:

L 436:

L 470:

L 479:

L 480:

L 481:

L 482:

L 483:

L 484:

L 485:

L 486:

L 487:

L 488:

L 489:

L 490:

L 491:

L 494: